IMPRIMER

Stratégie nationale de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones (SNPSJA) Cadre du programme

 

Zone géographique
Pancanadienne
Organisation
Gouvernement du Canada, Santé Canada
Année
2013
Sous-populations
Jeunes (10 à 30 ans); jeunes des Premières Nations vivant dans les réserves; jeunes Inuits vivant dans les communautés inuites
Résumé

En 2005, une Stratégie nationale quinquennale de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones (SNPSJA) (2005-2010) concernant les Premières Nations dans les réserves et les Inuits vivant dans les communautés inuites a été mise en œuvre dans le cadre de la phase I de la SNPSJA. Dans le cadre de la phase II de la SNPSJA, la stratégie a été renouvelée pour cinq autres années (2010-2015). 

En résumé, « la SNPSJA vise les objectifs suivants : 

  • augmenter les facteurs de protection (prévention) contre le suicide (p. ex. résilience); 
  • réduire les facteurs de risque associés au suicide chez les jeunes Autochtones (p. ex. toxicomanies) » (Santé Canada, 2013, p. 8).
Objectifs

La stratégie a six buts (Santé Canada, 2013, p. 14-16) :

  1. « Accroître la compréhension et les connaissances des gens en matière de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones » 
  2. « Renforcer les principaux facteurs de protection (p. ex. sentiment que la vie a un sens et un but et sentiment d'identité solidement ancrés, liens communautaires perçus, etc.) » 
  3. « Renforcer les liens et les approches de collaboration et faciliter leur création dans et entre les gouvernements, les organismes et les organisations. » 
  4. « Élaborer et mettre en œuvre des plans communautaires fondés sur les besoins locaux aux fins de la prévention du suicide dans les communautés des Premières Nations et des Inuits. »
  5. « Améliorer et intensifier les activités entreprises en réaction aux situations de crise afin qu'il soit possible d'intervenir plus efficacement quand il est question de la prévention du suicide et des vagues de suicides à la suite d'une crise découlant d'un suicide dans les communautés des Premières Nations au sud du 60e parallèle. »
  6. « Favoriser le développement des connaissances quant aux pratiques qui donnent de bons résultats en matière de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones. » [sic]

Chaque but est associé à des objectifs détaillés.

Valeurs et principes directeurs

Les principes directeurs de cette stratégie comprennent les suivants :

  • « veiller à ce que les projets et les activités soient fondés sur des approches qui cadrent avec les données probantes; 
  • recourir à des approches communautaires; 
  • être fondé sur les communautés; 
  • être pertinent, adapté et sûr du point de vue de la culture; 
  • mettre à contribution les jeunes de façon significative (p. ex. équipes d'intervention composées de jeunes, conseil étudiant, comités de jeunes, etc.); 
  • intégrer des éléments de prévention primaire, secondaire et tertiaire et de développement des connaissances, s'il y a lieu; 
  • tenir compte des divers degrés de préparation communautaire; 
  • respecter les cultures et les traditions locales; 
  • présenter la prévention du suicide comme une responsabilité que tous doivent assumer; 
  • compléter les mandats provinciaux et territoriaux; 
  • promouvoir la vie et le mieux-être » (Santé Canada, 2013, p. 10).

De plus, la SNPSJA adopte une approche axée sur les forces pour lutter contre le suicide chez les jeunes Autochtones.

Promotion/prévention/intervention précoce

« La Stratégie se fonde sur quatre aspects de la prévention (prévention primaire, secondaire et tertiaire et développement des connaissances) » (Santé Canada, 2013, p. 10).

Parmi les objectifs intéressants associés à ces quatre piliers de la prévention, mentionnons : favoriser le mieux-être mental; réduire la stigmatisation associée au fait de parler du suicide, des toxicomanies et des maladies mentales; favoriser le développement de jeunes leaders, ainsi que mobiliser les membres de la communauté en vue de concevoir et de mettre en place des initiatives en prévention du suicide. Des mesures concrètes incluent celles visant à élaborer des activités d'éducation et des ressources sur la santé et le bien-être pour les parents d'enfants et de jeunes; à former les intervenants de première ligne, les bénévoles, les sentinelles, etc. au sujet de la prévention du suicide, des facteurs de risque et de l'orientation des personnes concernées vers des ressources appropriées; à offrir aux communautés des ressources culturellement pertinentes pour favoriser la résilience, le bien-être et les capacités d'adaptation.

Enfin, en employant une approche axée sur la santé des populations, la communauté est reconnue comme étant un déterminant important dans la lutte contre le suicide. Par conséquent, la stratégie encourage les partenariats et les liens avec diverses parties prenantes afin d'avoir un effet plus important sur les déterminants communautaires de la santé et du mieux-être mental. Par l'intermédiaire de la SNPSJA, Santé Canada s'engage aussi à aider les communautés des Premières Nations et des Inuits à élaborer des initiatives de prévention du suicide qui sont propres à chaque communauté et qui sont axées sur les priorités définies par ces communautés.

Évaluation/mesures/indicateurs

Des indicateurs permettant de mesurer les progrès entre 2010-2015 en matière de prévention primaire, secondaire et tertiaire et de développement des connaissances ont été élaborés (voir p. 6-7). Les résultats escomptés sont aussi mentionnés.

Sources

Santé Canada. (2013). Stratégie nationale de prévention du suicide chez les jeunes Autochtones (SNPSJA) – Cadre du programme. Consulté en ligne à : https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/fniah-spnia/alt_formats/pdf/pubs/promotion/_suicide/strat-prev-youth-jeunes-fra.pdf

Stratégies et rapports d'évaluation précédents

Cousins, J. B. et Chouinard, J. A. (2007). Evaluation Framework: National Aboriginal Youth Suicide Prevention Strategy (NAYSPS). Ottawa : Centre de recherche sur les services éducatifs et communautaires de l'Université d'Ottawa.

IMPRIMER