IMPRIMER

Avancer ensemble : stratégie yukonnaise du mieux-être mental 2016-2026

 

Zone géographique
Yukon
Organisation
Gouvernement du Yukon, ministère de la Santé et des Affaires sociales
Année
2016
Sous-populations
Approche populationnelle; enfants, jeunes et familles; adultes et aînés; Premières Nations; personnes vivant avec un handicap
Résumé

« Les objectifs premiers de la Stratégie du mieux-être mental sont les suivants : augmenter les services de santé mentale, de traumatologie et de toxicomanie et faire en sorte qu'ils soient homogènes et que l'accès en soit équitable; instaurer une gamme complète de services tout au long de la vie; fournir des services en cascade en fonction des besoins et assurer la mise en concordance des services; en garantir l'accessibilité à partir de n'importe quel point d'entrée ou fournisseur de services dans le système de santé du Yukon, tout en tenant compte des particularités culturelles » (ministère de la Santé et des Affaires sociales, 2016, p. 1). Par conséquent, cette stratégie reconnaît l'interaction importante entre la santé mentale, la toxicomanie et les traumatismes et propose d'utiliser une approche axée sur la personne dans son ensemble. Elle reconnaît également l'importance d'agir sur la culture et sur les déterminants sociaux plus larges de la santé, surtout en ce qui concerne les initiatives touchant les Premières Nations.

La Stratégie yukonnaise du mieux-être mental est conforme et vient s'ajouter à des travaux passés et actuels au Yukon, chez ses partenaires des Premières Nations et dans d'autres territoires canadiens et internationaux (ex. : Cadre de travail yukonnais en matière de santé mentale et de toxicomanie chez les jeunes et les enfants; Changer les orientations, changer des vies; Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations).

Enfin, cette stratégie, qui se veut un « document évolutif », changera au fil des recherches, des nouvelles pratiques et des expériences. Un plan de mise en œuvre de haut niveau est inclus à la fin de ce document et présente les domaines prioritaires des deux premières années.

Objectifs

Ce document définit quatre priorités stratégiques (ministère de la Santé et des Affaires sociales, 2016, p. 1) :

  1. « promotion et prévention »; 
  2. « prestation de services »; 
  3. « rendement et accessibilité du système »;
  4. « innovation et recherche ».

Dans le cadre de ces priorités stratégiques, des objectifs ont été fixés, et trois axes prioritaires guideront les deux premières années de mise en œuvre. Des efforts cibleront l'amélioration de l'accès par l'intégration des services; des initiatives axées sur les enfants, les jeunes et les familles; le renforcement des capacités des communautés.

De plus, la mise en œuvre des deux premières années de la stratégie décennale se concentrera en priorité sur les enfants, les jeunes et les familles.

Valeurs et principes directeurs

Huit principes directeurs servent de fondement à la stratégie et à sa mise en œuvre : « 1) se centrer sur la personne; 2) s'adapter aux réalités culturelles; 3) avoir une approche intégrée et coordonnée; 4) renforcer les moyens d'action; 5) offrir une gamme complète de services; 6) baser la conception et la pratique sur des faits probants; 7) réaliser des évaluations régulièrement et de manière responsable; 8) assurer un accompagnement tout au long de la vie » (ministère de la Santé et des Affaires sociales, 2016, p. 1) 

Promotion/prévention/intervention précoce

La priorité stratégique 1 mentionne 11 activités de promotion et de prévention précises. Ces activités peuvent être regroupées selon les trois objectifs suivants (ministère de la Santé et des Affaires sociales, 2016, p. 23-24) : 

  • Objectif 1.1 : « Créer des occasions de promouvoir le mieux-être tout au long de la vie en mettant l'accent sur le développement prénatal et des jeunes enfants, les personnes âgées, les comportements à risque et les transitions de la vie »;
  • Objectif 1.2 : « Sensibiliser la population aux problèmes de santé mentale, de toxicomanie et de souffrance morale que vivent les personnes, les familles et les aidants »; 
  • Objectif 1.3 : « Diminuer les taux de suicide au Yukon ».

Parmi les activités mentionnées, notons celles qui consistent à intégrer des initiatives de promotion et de prévention dans les soins primaires, à intégrer de façon systématique des messages dans les matériels liés à la promotion et à la prévention provenant du gouvernement, à élargir les efforts en matière de mieux-être mental pour inclure les écoles et d'autres milieux fréquentés par les jeunes, à sensibiliser le public aux troubles du spectre de l'alcoolisation fœtale ainsi qu'à d'autres handicaps, à élaborer des messages de lutte contre la stigmatisation, à mettre en œuvre une approche axée sur la réduction des méfaits en matière de prévention, à mettre au point une approche globale de la prévention du suicide, etc. Ces activités incluent encourager les collaborations pangouvernementales, ainsi que les partenariats avec les municipalités, les fournisseurs de services et d'autres organismes.

Évaluation/mesures/indicateurs

Un groupe de travail assigné à chacun des trois axes prioritaires sera responsable d'élaborer des plans de mise en œuvre. Un comité de présidence de la mise en œuvre supervisera toutes les activités de mise en œuvre. Ce comité agira en étroite collaboration avec un comité consultatif communautaire pour garantir la responsabilité du système de mieux-être mental.

Les résultats préliminaires pour la priorité stratégique 1 incluent :

  • « Amélioration du mieux-être mental des Yukonnais. 
  • Baisse du pourcentage de la population nécessitant des soins formels en matière de santé mentale ou de toxicomanie. 
  • Augmentation du nombre d'activités de prévention et de promotion dans des langues autres que l'anglais. 
  • Augmentation du nombre de partenariats portant sur la prévention des maladies mentales, des traumatismes et des dépendances. […]
  • Réduction de la stigmatisation relative aux problèmes de santé mentale et de dépendance.
  • Augmentation du nombre de campagnes de lutte à la stigmatisation au Yukon, notamment dans les collectivités hors Whitehorse.
  • Sensibilisation accrue aux problèmes de santé mentale et de toxicomanie selon qu'ils touchent les hommes ou les femmes. […]
  • Diminution du nombre de visites aux urgences liées à l'automutilation. 
  • Diminution des taux de suicide chez les jeunes et dans d'autres tranches de la population du Yukon » (ministère de la Santé et des Affaires sociales, 2016, p. 23-24).

La liste des résultats préliminaires des autres priorités stratégiques peut être consultée dans Avancer ensemble : stratégie yukonnaise du mieux-être mental 2016-2026.

Sources

Ministère de la Santé et des Affaires sociales. (2016). Avancer ensemble : stratégie du mieux-être mental 2016-2026. Consulté en ligne à : http://www.hss.gov.yk.ca/fr/pdf/mentalwellnessstrategy_FR.pdf

Stratégies et rapports d'évaluation précédents

S. O.

IMPRIMER