IMPRIMER

Faire ensemble et autrement : plan d'action en santé mentale 2015-2020

 

Zone géographique
Québec
Organisation
Gouvernement du Québec, ministère de la Santé et des Services sociaux
Année
2015
Sous-populations
Approche populationnelle; enfants et jeunes; adultes; personnes atteintes d'un trouble mental; personnes utilisatrices de services; peuples autochtones
Résumé

Le Plan d'action en santé mentale (PASM) 2015-2020 s'inscrit dans la continuité du précédent tout en visant davantage l'instauration des orientations favorisant une réponse adéquate aux besoins diversifiés des personnes utilisatrices de services en santé mentale, ainsi que l'amélioration des pratiques.

Trois guides d'accompagnement ont été publiés en soutien au plan d'action, soit : 

  • le Plan d'action sur la primauté de la personne dans la prestation et l'organisation des services (visant la mesure 1); 
  • la lutte contre la stigmatisation et la discrimination dans le réseau de la santé et des services sociaux (visant la mesure 1 et la mesure 1.2); 
  • la participation de personnes utilisatrices de services et de membres de l'entourage à la planification et à l'organisation des services (visant la mesure 1 et la mesure 1.5).
Objectifs

Ce plan d'action s'articule autour de quatre orientations (ministère de la Santé et des Services sociaux, 2015, p. 12) :

  • « Promouvoir la primauté de la personne et le plein exercice de sa citoyenneté », soit la mise en place d'un contexte qui favorise le rétablissement des personnes utilisatrices de services;
  • « Assurer des soins et des services adaptés aux jeunes, de la naissance à l'âge adulte;
  • Favoriser des pratiques cliniques et de gestion qui améliorent l'expérience de soins;
  • Assurer la performance et l'amélioration continue des soins et des services en santé mentale. » 
Valeurs et principes directeurs

Les mesures nommées dans ce plan d'action sont orientées par les valeurs et les principes qui suivent : la primauté de la personne; la reconnaissance des membres de l'entourage à titre de partenaires; le partage des responsabilités; l'approche orientée vers le rétablissement; la prestation des soins et des services, offerts en temps opportun et fondés sur des pratiques collaboratives; les pratiques organisationnelles et cliniques qui s'inscrivent dans une démarche d'amélioration continue.

Promotion/prévention/intervention précoce

« Bien que le PASM vise également la promotion de la santé mentale et la prévention des troubles mentaux et du suicide, le PNSP [Programme national de santé publique] demeure le dispositif de premier plan pour traiter ces questions et servir de levier pour en soutenir la mise en place. Les actions proposées dans le PASM s'harmonisent parfaitement à celles que propose le PNSP » (ministère de la Santé et des Services sociaux, 2015, p. 8).

Néanmoins, ce plan d'action propose des mesures universelles et ciblées visant la promotion et la prévention. La mesure 8 prescrit la mise en place d'un plan d'action sur la santé mentale comprenant des mesures efficaces sur la promotion de la santé mentale au travail dans chaque établissement du réseau de la santé et des services sociaux. Pour ce qui a trait à la prévention du suicide, la mesure 29 prescrit d'offrir un suivi aux personnes qui sont ou qui ont été en danger grave de poser un geste suicidaire dans chaque centre intégré; de faire connaître, auprès des partenaires, les mesures de suivi en matière de gestion des situations de crise; d'établir un processus de référence vers ces mesures. Au moyen de la mesure 30, le MSSS poursuivra également sa collaboration avec la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) concernant l'adaptation des guides de bonnes pratiques en prévention du suicide et la formation d'intervenants qui s'adressent aux communautés des Premières Nations non conventionnées. Le MSSS collaborera également à la mise en place de démarches similaires auprès des communautés autochtones conventionnées.

De plus, le plan d'action fait état de mesures universelles qui visent la promotion de la santé mentale et la prévention des troubles mentaux chez les enfants et les familles. Les mesures 9 et 10 prescrivent une collaboration interministérielle dans l'élaboration et le déploiement d'activités de promotion et de prévention en contexte scolaire afin de soutenir le développement optimal des enfants québécois. Enfin, la mesure 11 rappelle certains engagements du MSSS énoncés dans le Plan d'action interministériel en itinérance 2014-2019, dont l'implantation et la bonification de programmes destinés aux jeunes et la détection des problèmes de dépendance et de maladie mentale auprès des parents ciblés par ces programmes pour les orienter vers les services appropriés.

Évaluation/mesures/indicateurs

Le plan d'action sera accompagné d'un plan ministériel et de plans territoriaux de mise en œuvre. Ceux-ci décriront les mesures ministérielles et territoriales relatives aux objectifs du plan d'action, les échéanciers, les cibles, les résultats escomptés, la méthode et les outils de suivi continu de la mise en œuvre, etc. Des données seront recueillies et analysées régulièrement pour chaque cible. La plupart des données feront l'objet d'un bilan annuel. Certaines cibles qui correspondront à des livrables uniques ou ponctuels (ex. : l'élaboration d'orientations) ou de processus (ex. : mise en place de chantiers de travail) seront suivies grâce à un bilan de mi-parcours et à un bilan final.

Dans une perspective d'amélioration continue de la qualité des soins de santé et des services sociaux, « le MSSS procédera à une démarche d'évaluation de la conformité aux standards ministériels relatifs aux services de santé mentale. Cette démarche visera essentiellement à mesurer la conformité aux standards ministériels au regard notamment de la qualité, de l'offre de service, des processus cliniques requis, des pratiques organisationnelles requises et des délais d'accès » (ministère de la Santé et des Services sociaux, 2015, p. 63).

« De plus, une évaluation de la mise en œuvre sera réalisée à l'échéance du PASM. Concernant l'ensemble des mesures, elle consistera à documenter l'obtention des résultats escomptés ainsi que les facteurs qui auront contribué significativement à leur réalisation ou qui, au contraire, l'auront freinée » (ministère de la Santé et des Services sociaux, 2015, p. 63).

Sources

Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2015). Faire ensemble et autrement : plan d'action en santé mentale 2015-2020. Consulté en ligne à : http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2015/15-914-04W.pdf.

Stratégies et rapports d'évaluation précédents

Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2005). Plan d'action en santé mentale : la force des liens. Consulté en ligne à : http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2005/05-914-01.pdf.

IMPRIMER