Régimes routiers : effets sur les déterminants de la santé
Dans cette courte capsule vidéo, Dan Burden explique les principaux effets des régimes routiers sur les déterminants de la santé.
Publiée en juillet 2013.  Description - pour visionner.
.

En juin 2012, le CCNPPS a invité Dan Burden, directeur général de l'ONG Walkable and Livable Communities Institute, à participer à un atelier d'une journée portant sur diverses interventions visant à mitiger les impacts de la circulation motorisée sur la santé. Il était venu discuter spécifiquement d'une intervention qui lui doit son appellation, soit les régimes routiers (road diets). Cette activité a été réalisée dans le cadre de la Conférence annuelle de l'Association canadienne de santé publique (ACSP) à Edmonton.

Pour plus d'information sur cette séance, cliquez ici.

En marge de cette activité, le CCNPPS a profité de la présence de Dan Burden pour enregistrer trois capsules vidéo dans lesquelles il discute des différentes dimensions des régimes routiers. Dans cette deuxième capsule vidéo d'environ 3 minutes, il explique les principaux effets des régimes routiers sur les déterminants de la santé.

  

Cliquez pour écouter la présentation (vidéo Flash, durée 2:57,  13,2 Mo).

Pour accéder aux deux autres capsules vidéo avec Dan Burden, cliquez sur les liens suivants : 

Régimes routiers : que sont-ils ? 

Régimes routiers : dimensions techniques et politiques

Dans une autre capsule vidéo filmée à Edmonton, Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste au ministère des Transports du Québec, discute de la démarche « Code de la rue ». Pour y accéder, cliquez ici.

Le CCNPPS, en collaboration avec Walkable and Livable Communities Institute, a aussi développé une note documentaire intitulée Les régimes routiers : des voies publiques plus minces et favorables à la santé. Pour consulter le document, cliquez ici.

La production de ce site a été rendue possible grâce à une contribution financière provenant de l’Agence de la santé publique du Canada par le financement du CCNPPS.